preloader image

Le PTZ une opportunité à saisir

 

Vous projetez d’acheter une maison ou de faire construire. La première étape sera de monter votre plan de financement. Et à moins de l’acheter comptant, vous allez forcément recourir aux crédits.

Sachez qu’il existe des prêts sans intérêt, comme l’est le PTZ, prêt à taux zéro. Celui-ci a évolué au cours du temps mais il est maintenu pour les primo-accédants dans le neuf, c’est donc une opportunité à saisir.

Intégrer le PTZ dans le financement de ma maison neuve

Le PTZ peut intervenir à hauteur de 20 à 40% du montant maximum de votre achat selon la zone d’implantation de votre habitation et dans la limite d’un plafond.

 

Les zones sont déterminées par la tension du marché du logement et sont au nombre de 5. C’est dans les zones les plus tendues que vous pourrez obtenir un PTZ allant jusqu’à 40% du montant de votre maison.

Les conditions d’obtention du PTZ

Outre le lieu où vous avez décidé de faire construire votre maison neuve, d’autres contraintes détermineront votre éligibilité au prêt à taux zéro. Vous devez :

          Contracter le prêt pour un logement principal.

          Ne pas avoir été propriétaire d’un logement depuis au moins deux ans.

          Ne pas dépasser un certain plafond de revenus. Celui-ci est variable selon la zone et la composition du foyer. C’est le revenu fiscal N-2 qui est pris en compte.

Qui peut vous consentir un PTZ ?

Les établissements financiers ayant signé une convention avec l’État, les banques par exemple,  sont habilités à vous accorder ce prêt. Ils sont libres d’évaluer votre solvabilité et vos garanties comme ils l’entendent et ont le droit de vous refuser le prêt.

La durée de remboursement du PTZ

La durée de remboursement du PTZ dépendra des facteurs suivants :

          Vos revenus.

          Le coût total de votre achat.

          La composition de votre famille.

          Le lieu sur lequel sera implanté votre nouveau domicile.

La durée du prêt sera d’autant plus longue que vos revenus seront faibles, comprise entre 20 et 25 ans.

Durant un certain nombre d’années (entre 5 et 15 ans) dépendant une fois de plus de vos revenus, le remboursement sera totalement ou partiellement différé. Ensuite, celui-ci s’étendra sur 10 ou 15 ans.

N’hésitez pas à consulter notre simulateur financier pour effectuer une simulation.

 

-->

Trouvez la maison de vos rêves